Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 Sep

Sarko came and Sarko go !

Publié par laurentgantner  - Catégories :  #Société - Politique

onveutsarkoIl est évident bien sûr que le sir Sarkozy aurait peut-être mieux fait d'attendre encore un petit peu avant sa réapparition médiatique qui reste pourtant - elle - toujours aussi fantomatique ! A peine arrivé déjà obligé de repartir !… Enfin il n'était pas encore tout a fait de retour mais en présence forte dans les esprits de sa formation politique. Fête pour lui cet été au parti qu'il a créé, mais il n'était déjà pas là !… Bizarre quand même… Nicolas Sarkozy aurait-il inventé la présence par l'absence ?… Va bien se marrer le Juge si le pauvre petit Nicolas se met à lui raconter ce genre de truc pour s'excuser d'avoir allégé Madame Bettencourt d'un peu de sa fortune… La présence par l'absence… Curieux quand même : être "présent" tout en étant "absent". C'est un genre de magicien, une sorte de danaïde qui apparaît aux militants sortis des eaux pour disparaître comme un Général poussé à l'exil pour cause de rivalité entre les clans, un vieux T-shirt abandonné sur une plage des vacances, un logo publicitaire pour capitalistes en panne d'investissement ! Nicolas Sarkozy est là tout en ne l'étant pas… Ses anciens Ministres en parlent c'est donc qu'il est bien vivant ! Il aimerait être plus présent mais voyez-vous, c'est que cette histoire judiciaire qui le lie à la famille Bettencourt foutent son come back en l'air… De là à dire que l'ancien Président était volage, il faudra sans doute attendre le verdict juridique de cette enquête pour tirer une si hâtive conclusion qui pourtant met dors et déjà en évidence l'auto financement illégal de la réussite politique : gagner une campagne électorale par tous les moyens… L'argent est partout… Donc c'est finalement normal qu'il incite à des pratiques illicites aussi en politique… C'est pas très valorisant pour leur prestigieuse carrure de chef d'Etat mais ça facilite la réussite de l'égo des candidats qui n'hésitent plus aujourd'hui à déclencher des guerres financières - et la soirée du Fouquet's en était une à elle toute seule le soir de l'investiture de Sarkozy - pour monter dans les sondages, attirer l'oeil médiatique et pourquoi pas aussi, de cette manière, bouleverser dans la foulée l'opinion publique. La conquête du pouvoir est ainsi jalonnée de phénomènes précieusement ridicules capables de nous renseigner, nous, simples citoyens, de la manière dont seront ensuite gérées nos affaires lorsque ces pognonneux seront au pouvoir… Si ils y retournent un jour ! Comme à l'époque d'une société qui demandait la séparation de l'église et de l'Etat, il faudrait maintenant demander celle de la politique d'avec le boursicotage et la spéculation ! Un bon Président de nos jours, on va finir par croire que c'est un Président qui passe devant un Juge d'instruction parce que c'est un Président qui prend des risques, qui ose et ceci peu importent les lois. Donc si vous êtes un candidat à des élections politiques et que le plafond du financement pour la campagne électorale est fixé à 1 million d'euros, il suffirait pour vous que vous en injectiez le double pour être sûr d'être élu et tant pis pour les frais de justice au cas où vous vous feriez pincer à l'arrivée ! Nicolas Sarkozy, lui, il y est à l'arrivée… Il a franchi la ligne et se retrouve dans l'obligation de passer devant des Juges pour expliquer les sommes occultes qui servaient à faire vivre un parti (UMP) qui ne pouvait que gagner puisqu'ils devaient, avec certitude, s'imaginer que tout pouvait s'acheter… Pas sûr qu'inversement, Sarkozy et l'UMP puissent s'en payer le blanchiment en non-lieu (?)

Commenter cet article

Archives

À propos

Articles vraqués en réaction à l'actualité et aux webspeak qu'elle suscite