Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Nov

Rejet des offres des accords de Genève 2, l'Iran demande des « éclaircissements » (?)

Publié par laurentgantner  - Catégories :  #Relations internationales - Diplomatie

Débutée tambours battants, la Conférence Genève 2 s'enlise un peu dans le bruit des bombes atomiques qu'elle redoute et ne porte pas forcément en elle l'odeur de paix d'un cloître bien que ses efforts s'accentuent de visées pacifistes malgré les modalités du contrôle militaire qui s'établissent progressivement pour la futur sécurité mondiale.

 

NuclearExplosionÉtrange à propos que ce soudain rejet formulé par l'Iran à l'issue d'une diplomatie pourtant bien engagée à la vue du résumé des premiers entretiens consentis sur la question du nucléaire qui devraient déboucher sur l'acceptation de l'ouverture à des contrôles internationaux de toutes les bases militaires traitant le minerai uranium militaire… Seule ombre au tableau, la totale imperméabilité française quant au projet d'une entente internationale marquée par le refus catégorique de se joindre à ces principes d'égalité devant l'utilisation du nucléaire civile et militaire… Éclaircissements alors formulés par l'Iran qui ne se sentirait pas assez « entouré » ?… Une nation restant muette qui refuserait toute  avancée suffirait-elle à mettre en déroute un projet de « paix mondiale » sous prétexte que celui-ci ne serait pas assez rentable pour elle ? C'est apparemment la conclusion à laquelle sont parvenues les autorités diplomatiques iraniennes déléguées au démarrage de ces accords de Genève 2 qui pourtant soulève une question principale relative aux fournisseurs de cet uranium militaire pourtant révélé et reconnu comme « interdit » aux transactions commerciales mais qui pourtant encore, il y a quelques temps (1 ou 2 ans de cela ?) a été vendu par une Nation, consentante sur les formes de contrôle tout en étant inversement soumise aux rapports financiers qui pourraient résulter d'une commercialisation illicite de l'uranium militaire… On n'a jamais su vraiment de quelle Nation il s'agissait, de quel intermédiaire ou émissaire il était question à l'époque… Une enquête avait été ouverte mais les résultats restent en suspends ou étouffés de silences inexpliqués ! Quelle vacuité dans cette volonté à réaliser la paix mondiale en changeant maintenant ! Honteuse France qui a freiné les efforts de paix tout en vendant en pots-de-vin sa camelote nucléaire militaire usagée à des fins lucratives non déclarées !

 

Cela n'implique pas directement que chaque Président serait complice… Non ! Mais le problème c'est qu'à chaque conception et forme du pouvoir, de François Mitterrand à François Hollande, en passant par Jacques Chirac, Lionel Jospin et même Nicolas Sarkozy ; tous se sont heurtés à un mur commercial édicté par le haut commerce des ventes militaires sources de pluie et de beau temps dans les caisses de Saint-Cloud et de son Front national, puisque relevant de ses mains, ne devant sa notoriété aujourd'hui qu'à ses négociateurs rattachés à l'extrême-droite de l'armée française qui ont favorisés des échanges néfastes de matériel militaire sous couvert de secret défense, engrangeant l'établissement de rapports déséquilibrés sur les principaux blocs, pour pouvoir ainsi prélever de force, sa part de richesse, n'hésitant jamais un seul instant, à briser la parité monétaire entre le dollar et l'euro devenu, pourtant, le paramètre de base des équilibres à venir et promis par la communauté internationale. Nos Présidents auraient-ils relevés des pressions émises par l'usurpation avouée de ce pouvoir auquel ils accédaient, tout en l'acceptant, mais ne pouvant en modifier les lignes directrices ?… Ce genre de trucs qu'ils s'échangent en secret lors de la passation des pouvoirs dans la chambre close où ils s'autorisent un entretient à huis-clos, rien qu'entre Présidents mais aux échéances irréversibles !

 

Des divergences persistes donc sur la question de « l'utilisation pacifique de l'atome » qu'envisagent les pourparlers à Genève notamment si une puissance voulant jouer les super-puissances tentent d'y greffer par son attitude abstentionniste une dérivation liée à l'utilisation militaire d'un uranium prétendument annoncé comme étant de l'uranium civil… En France, on crierait au scandale pour tenter de cibler une nouvelle fois les cibles de la fraction de l'extrême-droite qui tente de diriger l'armée avec pour objectif, à chaque fois qu'un processus de paix est enclenché, essayer de faire cahoter les négociations pour pouvoir poursuivre le commerce de l'armement militaire et non plus seulement des armes… Il s'agit là d'équipements militaires, pas de pétoires !… À moins qu'ils ne leur en préparent (?) C'est du moins la question qu'on est en droit de se poser au coeur des 5+ qui finalement pourrait bien se jouer qu'à trois, entre une Nation vendeuse, épaulée d'une autre qui fait office d'encaisseur et une troisième qui sert de cobaye pour au bout nous annoncer qu'elle possèderait l'arme nucléaire alors que les deux autres confirmeront qu'elle n'est pas aussi puissante que la leur tout en ayant, en toute complicité, fait commerce avec elle pendant de nombreuses années. En tous cas espérons que ces accords permettront à l'Iran - pour qu'elle soit soumise à négociations - de renvoyer la facture des échantillons occidentaux - vendus puis livrés par d'éminents représentants du mal agissants pour renflouer les coffres bancaires d'une filiale à bout de souffle - inévitablement passée par quelque paradis fiscal que ce soit !… Alors s'ouvrira peut-être la reprise d'une entente à négocier établie sur des bases plus saines (?) Car quoi de plus dangereux que d'essayer de fournir des barrettes d'uranium militaire à un Iran aux abois pour lui en faire miroiter l'atome magique, tout en l'envoyant s'éclater sur le mur du nucléaire pour un résultat, au bout, d'une relativement faible qualité, n'empêche pas, pour l'occasion, d'empocher au passage, un pactole considérable pour finalement laisser l'Iran comme un con devant un feu d'artifice mouillé complètement raté mais plein de fumée et de plus-value mondiale. Alors jusqu'où sont-ils tous complices dans une forêt balisée à son extrême-droite par l'armée française, une force politique voulant changer maintenant et son compère US (tout aussi décrié par les médias que notre Président français) destiné à réaliser la paix dans le monde si ce n'est un bout d'uranium militaire frelaté, pourtant devenu source d'or pour être négocié non sans risques ? Ce risque consiste-t-il peut-être dans la complicité qu'auraient les Nations à se choisir un cobaye, un genre d'État-test pouvant même aller jusqu'à s'offrir une expérience nucléaire… Pourquoi pas !… Du moment que l'investissement le justifierait… 

 

Foi, paix et réconciliation dans le monde avec François Hollande et Barak Obama ! Peut-être !… Mais avant tout, faudra-t-il sûrement, mettre sur la table des négociations de Genève 2, les factures antécédentes de ces transactions qui ont concerné de l'uranium militaire confondu dans des ventes privées derrière une Nation devenue bien plus trafiquante que simple commerçante qu'elle prétendait toujours être… Ce qui paradoxalement, permettrait probablement d'expliquer, à l'inverse, pourquoi elle n'arrive toujours pas à expliquer, clairement, l'entretient de ses tirelires secrètes ou son implication, modérée ou pas, dans l'opportunité offerte de son incrustation dans les paradis fiscaux.

 

 

_________________________________

 

 

BombNuclear

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Articles vraqués en réaction à l'actualité et aux webspeak qu'elle suscite