Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 Sep

Le Front National est-il un parti de violeurs ?

Publié par laurentgantner  - Catégories :  #Société - Politique

FnViolInimaginable… Affligeante et consternante cette déclaration abrupte à l'embonpoint sur le plateau d'Ardisson de ce candidat aux Municipales à Marseille, Stéphane Ravier, dors et déjà maudit, de l'extrême-droite qui pour conseil - qui n'en est pas un - aux victimes de viols, leur demande de faire un effort. On en resterait presque bouche-bée si ce n'est pas carrément une crise de nerfs capable de secouer le bon sens de toute une Nation cachée derrière ses problèmes de cul partant voter pour un parti militaire et colonialiste qui encouragera le viol, la tabasse et bien d'autres exactions encore. Là se situe, non pas à demis-mots, le vrai visage du type de société dont serait capable une formation comme celle de cette extrême-droite du FN vers qui se tournent de plus en plus les médias avides de nouveauté. Enfin bon, là il s'agirait plus d'une restauration plutôt que d'une nouveauté. Une sorte de privilège que s'accorderait l'extrême-droite pour coloniser la société et soumettre les individus à leurs volontés par la force à l'image de ce commentaire, déplacé pour nous, mais plein de sens pour ce candidat marseillais tant il met à jour les profondeurs des dangers qui pourraient se profiler à l'horizon si un jour les citoyens confiaient le pouvoir à cette politique. Si le candidat Ravier voulait adopter un nouveau style de pornographie politique il y est parvenu avec aisance à en croire les décors qu'il met en place pour s'expliquer sur ce phénomène pas-normal qu'est le viol. En tous cas toujours est-il qu'on y approche toute la bestialité politique que ce parti serait susceptible de contenir... Allant même jusqu'à violer notre propre conscience, sans gêne aucune, il saute sur la pétoire médiatique pour saisir une fois de plus l'occasion de défrayer la chronique, de mettre tout le pays à peur et à poil avec cet espoir incongru d'en profiter au passage pour grappiller quelques unités d'audience supplémentaires puisque désormais il est convenu de lui attribuer l'étiquette de parti qui monte. Mais à les entendre parler, à l'image d'un Stéphane Ravier ne sachant pas quelle idiotie sortir sous les projecteurs d'Ardisson, on a du mal à comprendre si ce n'était qu'au cas où une partie de la presse lui était vouée. Alors Stéphane Ravier se saisit de l'occasion pour faire son show… Abstraction complète du statut de victime ! Pire, il ne considère même plus que le viol est interdit et va jusqu'à défendre les auteurs de ces actes barbares et criminels que sont les rapports sexuels forcés faisant usage de violence… Elle est loin la douce caresse promise par l'éloge rhétorique de la Marine frontiste tant vantée si elle arrivait au pouvoir. Si Stéphane Ravier voulait ainsi garantir à ses électeurs qu'ils pourront assouvir leurs fantasmes, il ferait mieux d'ouvrir un sex-shop au lieu d'utiliser un plateau TV pour diffuser la haine et la violence que son parti renferme depuis sa création. Tout y sera passé… L'expression raciste transformée en occupation illégale du territoire, le protectionnisme transmuée dans le refus de l'euro… et maintenant l'application d'une loi sur les relations sexuelles forcées. Vouloir prendre le dessus sur un pays, en l'occurrence ici par le biais d'élections municipales, comme une armée de violeurs, du moins est-ce là l'image que nous laisse Stéphane Ravier de son passage TV à une heure de grande écoute, ne peut rien laisser augurer de bon et à fortiori dans une ville comme Marseille déjà suffisamment sous tension comme ça que ce n'est pas la peine de rajouter de l'huile sur le feu mais comme le FN s'en est fait sa spécialité, ce n'était pas étonnant qu'il lâche son gros sel autour de la date commémorative des violences faites aux femmes. Assurément que par ce subterfuge lié à ses propres commentaires sur des situations où des viols ont été commis, Stéphane Ravier tente de manière illicite de rallier à lui les frustrés, les dominateurs qui aiment soumettre et bien d'autres fanatiques adeptes du viol qui pourraient ainsi bénéficier de son allégeance en cas de dérapages. En tous cas on touche de près dans cette déclaration, on passe à gué de ce qui fait réellement le lit du Front national : l'homme ordonne et la femme exécute, tais-toi et baise, ton corps m'appartient… Effectivement, le FN aboutirait à une société où il n'y aurait plus de viols puisqu'ils ne seraient plus reconnus comme tels !

Commenter cet article

Archives

À propos

Articles vraqués en réaction à l'actualité et aux webspeak qu'elle suscite