Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
06 Oct

« La France est-elle en train de s’appauvrir ? »

Publié par laurentgantner  - Catégories :  #Société


     Si pour oser parler de pauvreté il faille attendre de se retrouver dénié et renié de tout sous une tente le long de berges qui sortent peu à peu de l’anonymat c’est que la corde à depuis longtemps cassée puisque à l’usure de son effilochement on mesure par un nombre de tentes potentielles les produits d’un système qui de toutes façons n’aurait jamais dû en arriver là si il était un temps soit peu rien qu’un peu humaniste et socialement développé…

Comme si les bas salaires ne rentraient déjà plus dans le cadre de l’indice de pauvreté décidément irrémédiablement ramené à un taux des plus bas pas loin, en indice de pouvoir d’achat, de celui vécu à l’époque de la transition historique connue par la révolution industrielle en Angleterre tout d’abord puis dans le reste de l’Europe qui marquait à la fois le passage de la manufacture à la grande industrie et la transformation de l’artisan-employé en une masse salariale, très pauvre (lumpen), activant l’action révolutionnaire aux temps premiers découvrant l’usurpation devenue trop flagrante de toute exploitation par le travail qui vise à transformer le gain de la force de travail en grand capital et par là même de priver l’ouvrier de la richesse que pourrait constituer son effort à la tâche.

Les riches et les pauvres dans leur débat plus qu’aigri, pourquoi pas la guerre des riches contre le pauvres tant qu’on y est puisque plus haut il (le figaro) parle encore d’une « guerre entre les trois B » là où il n’y en a jamais eût ! Nous maquillant ainsi de dangereux terroristes pour mieux cacher celui d’État que ce canard protègerait jusqu’à son ombre… Évidemment que cela ne donnera pas envie à beaucoup de citoyens de rejoindre une politique communisée par les trois forces politiques constitutives du communisme si un organe de presse national les présente dans un état de guerre avancée comme si cette presse privée pouvait se permettre de falsifier une réalité au travers de laquelle certes, nous sommes dans des rivalités idéologiques et ne seront jamais ennemis mais ce n’est que pour mieux clarifier nos positions alors que dans ce genre de journal à gros tirages ils voient des ennemis partout dans leur cynisme abscond et favorisent à ce que soit répandue au mieux l’organisation de formes de pouvoirs qu’il serait préférable d’éviter.

Et ils se demandent si la France est plus pauvre ! Plus pauvre que quoi ? Doit-on donc s’attendre à ce qu’ils nous accordent une famine en sus pour encore mieux s’en rendre compte de la pauvreté ambiante comme si tout le pognon partait dans leur palais et résidences à surveiller ?

Toutefois on n’oubliera pas que dans une telle organisation de l’expression des internautes se clarifie concrètement la position d’une droite qui a réellement introduit la notion de guerre sociale dans le vécu des plus démunis comme si du temps des cartons celle-ci était moins voyante. Une tente serait-ce déjà trop de richesse maintenant pour des pauvres qu’un certain pouvoir politique prétend dorénavant prendre en charge, par l’élimination plus ou moins rapide, la radiation tant redoutée, des reconduites aux frontières, l’internement psychiatrique, le travail forcé et que sais-je encore de ces méthodes qui permirent à l’Allemagne des années trente de forger le carnage ultérieur… Ce n’était pas une fatalité mais le fruit prémédité d’une organisation politique qui pensait également se situer au-delà de la droite et ne se gênait nullement de ses extrêmes…

C’est intriguant quand même cette fâcheuse habitude au Figaro d’utiliser le vocabulaire militaire non plus seulement dans les épreuves sportives mais aussi maintenant dans les rubriques politiques. Une fois de temps en temps ça passerait presque inaperçu mais ça a tendance à se répéter et c’est rageant et fait penser à un pays qui préparerait l’arrivée de l’armée au pouvoir dans un coup d’État démocratique ! Pas étonnant ensuite que le taux d’agression à personne à violence élevée (tabassage, attaques à l’arme blanche sur la communauté israélite dans l’irrespect total de la moindre notion de consortium, insultes homophobes envers des homosexuels, mesures administratives expéditives, etc.) augmente à l’inverse des chiffres avancés pour mettre en évidence une baisse réelle de la petite délinquance amenée à mieux se cacher tandis que les victimes rouées de coups pleuvent.

Et encore toutes ne parviennent pas forcément à porter plainte. Faudrait-il encore avoir des relations haut placées pour pouvoir porter plainte pour coups et blessures, être crédible dans la déposition et ne pas risquer de se faire retirer des éléments de justification qui pourraient argumenter la déposition ?

Commenter cet article

Archives

À propos

Articles vraqués en réaction à l'actualité et aux webspeak qu'elle suscite