Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 Jan

François Hollande persiste et signe une 3ème conférence de presse rendue obligatoire...

Publié par laurentgantner  - Catégories :  #Politique

Tout le monde se demandait si la foire aux bobards allait se poursuivre ou être enrayée au seuil de cette troisième conférence de presse de François Hollande donnée en présence de 600 journalistes piochés dans la presse internationale. Bousculé en dernière minute par une histoire intime, on pourrait supposer que oui mais en ce qui concerne le redressement économique de ce pays, croire que non, à la seule nuance près, qu'il faudrait maintenant à François Hollande la force de ne plus seulement inviter les organes de la direction industrielle et salariale des employés et ouvriers de ce pays à suivre les propositions du projet socialiste mais de les y forcer… Créer un électrochoc au coeur du patronat n'est pas un vain mot mais une nécessité… Car pour l'instant, et probablement ceci jusqu'en 2017, François Hollande insinue une politique économique sans pour autant pouvoir la transformer en obligation… L'évasion fiscale et les licenciements ne sont toujours pas enrayés même si par-ci, par-là, certaines accalmies peuvent s'observer sans pour autant parvenir à traduire de réelles améliorations. Même si celles-ci sont quand même sensibles, c'est en profondeur et avec lenteur que s'opère le changement censé traduire la volonté d'un François Hollande destinée à convaincre ou en inquiéter d'autres autour d'un pacte de stabilité / responsabilité - contrat de génération avec option sénior, une baisse des dépenses publiques tout en insistant sur la défense de ces services publics et la poursuite de créations d'emplois à coup de 50000 emplois aidés par an pour les jeunes jusqu'en 2017 entre autre.

 

La politique générale se penche sur l'école avec la problématique racisme et xénophobie en ligne de mire via une harmonisation de la société avec pour base une meilleure redistribution des richesses qui devrait favoriser la limitation des inégalités. Les régions se verront accréditées de plus de responsabilités pour qu'elles puissent améliorer l'action de leur travail. À terme, mais en 2017 seulement, il n'y aura plus de cotisations familiales pour les travailleurs indépendants et les entreprises garantissant qu'il n'y aura pas de transfert de la baisse des charges sur les ménages. Octroyer une dignité aux mourants avec une assistance médicalisée stricte fait aussi partie du projet social et devrait susciter autant de ferveur que ne l'a fait le mariage pour tous…

 

En politique internationale l'affirmation du combat contre la terreur intégriste issue de différentes formes de terrorisme est citée ainsi que les noms des différents otages encore détenus à l'étranger par des pays en guerre. La transition énergétique dans laquelle la France s'est engagée reste une grande fierté pour le Président Hollande qui en appelle aux investissements pour la poursuite du développement scientifique et une relance économique appuyée par un axe Paris-Berlin duquel elle est indissociable puisqu'elle devrait redéfinir les orientations de l'idée européenne.

 

Malgré une cote de popularité égratignée et d'épineuses questions François Hollande est inflexible et fait preuve d'une rigueur dans le raisonnement apparaissant vraiment très détendu mais non moins sérieux. Se différenciant avec humour de son prédécesseur par ce qu'il fait à sa place et que l'autre n'a pas osé faire alors qu'il y était et comme pour éloigner de la sphère des influences ceux qui n'y croient pas affirmée dans de désagréables interventions faites pour interpeller le Chef de l'État sur les effets inverses supposés de sa parole qui alimenteraient des attitudes inverses ou continueraient d'alimenter la méfiance (des investisseurs) de ceux qui tourneraient le dos à la politique de l'emploi (les entreprises) en dépit de l'allègement des charges fiscales, François Hollande cite ce « cercle vertueux de la confiance » auquel il croie avec acharnement et qui devrait nouer une certaine cohérence à la politique du bon vouloir du Président dont on commence à percevoir sur le terrain la véracité. Ceux qui en douteraient auront-ils torts ?

_________________

Commenter cet article

Archives

À propos

Articles vraqués en réaction à l'actualité et aux webspeak qu'elle suscite